Extrait de « Sa Mort m’a mise au monde » lu en public

Organisé par l’association Page blanche, le rendez-vous Tout Fougères se lit est une scène ouverte à la lecture. Pour la troisième année consécutive, les Fougerais ont eu l’occasion de lire leurs écrits, devant un public, samedi après-midi, salle Raoul-II.

Nadia Viret, auteure d’un ouvrage sorti l’année dernière, était la première a se lancer derrière le micro, face à une vingtaine de paires d’oreilles. Comme elle, ils étaient une douzaine à lire leurs écrits, publiés ou non. Des poèmes, une lettre, une pensée… L’objectif était simplement de « mettre en lumière les réalisations des Fougerais », précise Frédérique Niobey, animatrice à Page blanche.

Le 30/05/2015

https://www.ouest-france.fr/bretagne/fougeres-35300/les-mots-des-fougerais-ont-ete-lus-en-public-3447679

 

Nadia Viret livre un témoignage poignant

Sa mort m’a mise au monde, c’est le titre de l’ouvrage de 103 pages de Nadia Viret. Un titre qui interpelle le lecteur, qui interroge sur les sentiments que l’auteur a bien voulu y coucher. « C’est un livre que l’on n’a pas le droit de garder pour soi », dit Nadia Viret, en regardant avec bienveillance le portrait de sa soeur Anita. Elle avait 23 ans de plus que Nadia. Toute sa vie, Anita a été tétraplégique. Elle est décédée il y a trois ans, à l’âge de 67 ans. « On se sent plus fort et différent, quand on referme la dernière page », confie Nadia.

Chaque instant de sa vie, de l’enfance au passage adulte, l’auteure a été marquée par le lourd handicap de sa soeur. Son quotidien et celui de ses vieux parents ne ressemblait en rien à celui des autres. Clouée sur son fauteuil roulant, Anita exprimait des sentiments très forts qui bouleversaient son entourage. « Sa vie de femme meurtrie embellissait celle des autres », confie Nadia. Déjà, elle construisait l’avenir de sa soeur et personne ne s’en rendait réellement compte.

« Un an après le décès d’Anita, j’ai vécu un profond changement. J’ai eu le sentiment de naître, d’où le titre de cet ouvrage. Il fallait que je témoigne de cette réalité qu’il ne faut pas chercher à expliquer, mais à vivre. »

À travers le témoignage de Nadia Viret, le lecteur retrouvera force et courage. Après la phase d’anéantissement et le grand vide laissé par le décès de sa soeur, une paix intérieure et une sérénité se sont installées dans son coeur. Une mort qui l’a fait grandir et renaître pour une nouvelle vie.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/beauce-35133/nadia-viret-livre-un-temoignage-poignant-3089386